CHOISIRUNSYNDIC.BE

>> Voir tous les dossiers

Réduire les charges de copropriété grâce à la cogénération !

Les charges de copropriété représentent souvent un fardeau financier pour de nombreux propriétaires en Belgique. Cependant, une solution prometteuse existe : la cogénération. Cette technologie innovante permet de produire simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir d’une seule source d’énergie. En utilisant cette méthode, les copropriétaires peuvent non seulement réduire leurs factures d’énergie, mais également diminuer les charges communes liées au fonctionnement et à l’entretien des installations énergétiques. Avec Choisirunsyndic.be, découvrez comment réduire les charges de copropriété grâce à la cogénération !

Réduire les charges de copropriété grâce à la cogénération !

Qu’est-ce que la cogénération ?

La cogénération est un processus énergétique efficace qui permet de produire simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir d’une seule source d’énergie. Contrairement aux méthodes de production d’énergie conventionnelles, où la chaleur est souvent un sous-produit inutilisé, la cogénération utilise cette chaleur résiduelle pour des applications de chauffage ou de refroidissement, ce qui améliore considérablement l’efficacité globale du système. La cogénération peut être mise en œuvre à différentes échelles, que ce soit pour des bâtiments résidentiels, des complexes industriels ou même des réseaux urbains. En plus de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, cette technologie permet également de réaliser des économies financières significatives en diminuant les coûts d’électricité et de chauffage.

Bon à savoir : les cogénérateurs sont disponibles dans une vaste gamme de puissances, y compris les plus petites : la mini-cogénération qui couvre une plage de 50 à 500 kWe (kilowatts électriques) et la micro-cogénération qui concerne les puissances inférieures à 50 kWe. Ces deux catégories offrent la possibilité d’installer des équipements de cogénération adaptés aux copropriétés.

Comment la cogénération permet-elle de réduire les charges de copropriété ?

Il existe quatre types d’avantages financiers liés à l’installation d’un système de cogénération en copropriété : 

  • Tout d’abord, il y a les économies réalisées sur la facture d’électricité, car il n’est pas nécessaire d’acheter de l’électricité sur le réseau. 
  • De plus, il est possible de vendre l’excédent d’électricité produit au réseau, ce qui représente une source de revenus supplémentaire. 
  • Ensuite, il y a les économies réalisées sur la facture de chauffage, car la chaleur récupérée du générateur permet d’éviter de produire cette chaleur grâce à une chaudière, ce qui entraîne des économies significatives. 
  • Enfin, il y a le bénéfice provenant de la revente des certificats verts octroyés en Belgique pour la production d’électricité en cogénération. 

Cependant, il faut également prendre en compte les charges associées à cette installation. Elles comprennent l’achat du combustible pour le cogénérateur, l’amortissement de l’investissement (qui peut être modulé en fonction des aides éventuelles), ainsi que les coûts d’entretien de l’installation.

Une diminution jusqu’à 30 % de la facture énergétique d’une copropriété

Cogengreen évalue les avantages financiers pour les copropriétés comme suit : une réduction pouvant atteindre 30 % de la facture énergétique, un délai de retour sur investissement de 3 à 5 ans selon la taille et l’emplacement du projet, ainsi qu’une diminution de 25 % des émissions de CO₂.

De plus, les cogénérateurs peuvent fonctionner avec divers types de combustibles tels que l’essence, le diesel, le bois, la biomasse. Cependant, pour les copropriétés, le gaz naturel, le biogaz ou l’huile végétale sont recommandés. Il convient de noter que la société Smartblock qualifie ses cogénérateurs de 7,5 kWe à 75 kWe de « prêts pour l’hydrogène » (H2 ready). En effet, ils ont été testés avec une teneur en hydrogène de 10 % à 40 % dans le gaz naturel et ont démontré des performances comparables à celles du gaz fossile pur.

Parmi les sociétés spécialisées dans les cogénérateurs pour les copropriétés, on peut également citer Go4green. Cette entreprise belge propose de financer l’installation sur ses propres fonds. Cela permet notamment de surmonter les difficultés liées aux discussions sur les investissements lors des conseils de copropriété, difficultés rendues encore plus complexes en raison des règles de vote en copropriété.

Réduire les charges de copropriété grâce à la cogénération : l’exemple des Floralies B

Lors de l’assemblée générale des copropriétaires des Floralies B en Belgique, qui s’est tenue le 4 septembre 2008, une décision a été prise pour investir dans un système de cogénération afin de répondre simultanément aux besoins en eau chaude, chauffage et électricité. Ce complexe résidentiel de 13 étages, construit en 1975 près de Bruxelles, abrite 190 appartements et accueille environ 500 habitants. Cette copropriété utilise plus de 2300 MWh/an de gaz naturel pour le chauffage, représentant un coût annuel de 96.000 €, et consomme environ 3500 m³/an d’eau chaude sanitaire. En ce qui concerne l’électricité nécessaire aux parties communes de la copropriété, la consommation s’élève à 112 MWh/an.

Pour répondre à ces besoins énergétiques, un cogénérateur fonctionnant au gaz naturel a été installé. Celui-ci est capable de produire 114 kWth de chaleur et 70 kWe d’électricité. Le cogénérateur est en fonctionnement environ 6380 heures par an, produisant ainsi environ 730 MWh/an de chaleur et 446 MWh/an d’électricité. Le rendement électrique net de l’installation est de 34,5 %, tandis que le rendement thermique net est de 56,5 %. Grâce à son rendement global élevé, cette installation permettrait d’économiser annuellement 72 tonnes de CO₂.

En ce qui concerne les Floralies, le gain annuel net s’élève à près de 30.000 €. Le coût d’investissement initial était d’environ 160.000 €, mais il convient de déduire une prime de 20 % accordée par la Région. Ainsi, le temps de retour sur investissement a été inférieur à cinq ans.

Vous avez une question sur le sujet de l’article? Posez là dans notre FORUM